image

YAW SE REBELLE ET S’ACCROCHE A SES VICTOIRES

image

La coalition Yewwi Askan Wi dit avoir raflé la mise dans le nouveau département de Keur Massar. Elle compte user de toutes les voies pour préserver sa victoire.
Yewwi Askan Wi se rebelle à Keur Massar. Dans ce nouveau département, les contestations risquent de polluer l’atmosphère du scrutin du dimanche dernier. En conférence de presse, ce mercredi 26 janvier à Keur Massar, le candidat de YAW dans le département, Babacar Gueye, entouré de ses camarades dans les communes, accuse son adversaire de Benno Bokk Yaakar, Moustapha Mbengue, de vouloir opérer un old up électoral. ‘’Le maire sortant de Keur Massar, a-t-il indiqué, qui a candidaté au niveau du département pour ces élections locales, est en train d’organiser des caravanes de victoire alors qu’il sait pertinemment qu’il a perdu’’.

Le mandataire de YAW qui revenait d’une réunion de la commission départementale de recensement des votes confirme ses dires. À l’en croire, sur les 2 25 354 votants, YAW a obtenu 44 344 voix, là où BBY obtient 25 688 voix. ‘’ Nous sommes prêts à faire face. Des gens à qui les Massarois ont tourné le dos ne peuvent pas nous perturber ’’, a déclaré M. Gueye.

À Malika, le maire sortant, Momar Talla Gadiaga, qui s’est déclaré vainqueur des élections, devra passer par l’étape contentieuse pour rester au poste. Son principal adversaire, le candidat de YAW dit n’attendre que la publication officielle des résultats par la commission départementale de recensement des votes pour introduire un recours. Selon Mor Ndiaye, le maire sortant de Malika, après près de 20 ans à la tête de la mairie, a procédé à des pratiques frauduleuses pour gagner. ‘’ Jusqu’à 17h30 passé, nous avions gagné les 3 centres sur les 4 que compte la commune de Malika. Lorsqu’il s’est rendu compte que les carottes étaient cuites pour lui, M. Gadiaga a trouvé des astuces en menaçant une coopérative d’habitat de ne pas livrer les terrains si ses membres ne votent pas pour lui. Ce sont 160 propriétaires de terrains qu’il a menacés’’, a déclaré Mor Ndiaye. Qui poursuit : ’’ Je ne reconnais pas la victoire de Momar Talla Gadiaga. Il a truqué les élections. Au niveau de son centre de vote, Seydi Anta Gadiaga, où il déclare avoir gagné, il y avait une prolongation de l’heure de l’arrêt du vote. Jusqu’à 19h30 passé, les bureaux étaient encore ouverts. Et il y avait un transfert massif d’électeurs. Talla Gadiaga traine des casseroles de trafic de terrains. C’est pourquoi il s’accroche à la mairie. Mais nous allons nous battre, parce que, personne à Malika ne souhaite qu’il rempile à la mairie’’.

Dans la commune de Keur Massar Nord, c’est le même son de cloche. Le candidat de YAW, Adama Sarr, soupçonne le ministre Aminata Assome Diatta de vouloir confisquer sa victoire. Sur les 25 030 des suffrages valablement exprimés, M. Sarr dit avoir obtenu 7274 voix, alors que BBY, n’a pu engranger que 6808 voix, soit une différence de plus de 400 voix. ‘’ Nous avons constaté que dans la Commune de Keur Massar Nord, la coalition BBY n’a pas reconnu sa défaite. Pire, ils sont en train de faire une campagne d’intoxication faisant croire aux populations qu’ils ont gagnées. Nous avons tous les PV des bureaux de vote. Nous n’allons jamais céder à leur manœuvre’’, a déclaré M. Sarr.

À signaler que pour Yeumbeul Sud, il n’y a pas eu de contestation. Le candidat de Benno, le ministre Amadou Hott, a reconnu sa défaite devant le maire sortant, Bara Gaye, qui l’a battu d’une différence de plus de 3000 voix. À Keur Massar Sud, c’est YAW qui a également gagné. De même qu’à Yeumbeul Nord.

Babacar FALL

27 janvier 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article