image

YAW VEUT UNE NOUVELLE ASSEMBLÉE

image

C’est un sujet qui avait fait beaucoup de mal à la coalition Benno bokk yaakaar lors des élections locales du 23 janvier : l’homosexualité. Si on ne change pas une équipe qui gagne, on ne change pas aussi une stratégie qui gagne. C’est apparemment la stratégie de Yewwi askan wi (Yaw) pour cette campagne électorale. Cette coalition qui était ce week-end à Thiès et Tivaouane a été accueillie par un bain de foule. À cette occasion, le candidat Massata Samb a agité la proposition de loi criminalisant l’homosexualité qui a été rejetée par les députés de Benno bokk yaakaar. « C’est pourquoi je vous avertis que quiconque votera la liste de Bby encourage l’homosexualité au Sénégal. Quiconque votera Bby pousse Macky Sall à une 3e candidature », tonne-t-il du haut de sa voiture.

Dans la même veine Arame Ndiaye ajoute : « Nos valeurs ont été détruites à cause des homosexuels, tous les parents ont la peur au ventre, il faut que ça cesse. Une assemblée de faux passeports, de vols, mérite d’être changée. »
La déclaration de coalition Bunt-Bi s’est faite dans les locaux de la Rts. Mamadou Ndiaye a déploré les violences notées ces jours à Guédiawaye entre les jeunes. « J’invite les jeunes leaders à ne pas verser dans la violence et à éviter les achats de conscience », dit-il. Selbé Diouf, elle, indexe la coalition Bby qui est dans une « campagne de sabotage » en débauchant leurs leaders en pleine campagne électorale. « Pis, je reçois des menaces », a-t-elle dit.

Adama Aïdara KANTÉ

18 juillet 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article