image

YEWWI ASKAN WI VA MENER LA BATAILLE DEVANT LA COUR SUPRÊME

image

L’opposition continue de ruer dans les brancards. Face à la presse, ce mercredi, les leaders de la coalition Yewwi Askan Wi (YAW) ont encore dénoncé, ce qu’ils appellent, une campagne de ‘’sabotage’’ de la part du pouvoir. Selon le mandataire national de cette coalition, il y a certains préfets qui, suivant l’instruction de leur chef, le ministre de l’Intérieur, refusent d’exécuter les décisions rendues par les Cours d’appel. « Les tribunaux de la Cour d’appel nous ont donné raison. Malgré cela, certains préfets refusent d’exécuter leurs décisions. C’est le cas à Saint-Louis, Matam, Ville de Pikine », a déclaré Déthié Fall. Le leader du Parti républicain pour le progrès (Prp) de poursuivre : « Cela signifie tout simplement que le pouvoir est dans sa logique de dérouler une campagne de sabotage contre l’opposition. Ça ne peut plus continuer ».

YAW a connu quelques revers dans la capitale. Les dossiers que cette coalition avait introduits au niveau de la Cour d’appel de Dakar ont été presque tous rejetés. « Nous n’avons eu de victoire que sur la ville de Pikine », a révélé Déthié Fall.

Idem à Diourbel, au niveau de la commune et le département, les communes de Kédougou, Kaffrine, Foundioune, Tivaouane Niague Peulh, Bokké Dialoubé et Ndombo Sandjiry. Mais les compagnons de Khalifa Sall ne comptent pas abdiquer. Ils vont poursuivre la bataille judiciaire. Et l’ultime juridiction compétente reste la Cour suprême qu’ils vont saisir dans les prochaines heures pour faire valider leurs listes. « Nous allons à la Cour suprême pour continuer le combat par rapport à nos dossiers rejetés. Il est hors de question que les choses s’arrêtent là. Il est hors de question que le président Macky Sall, sur les 602 circonscriptions, qu’il s’arroge le privilège de choisir là où l’opposition doit faire face à sa coalition, Benno Bokk Yakaar (BBY) », a-t-il indiqué.

Babacar FALL

17 novembre 2021