image

YEWWI BANDE LES MUSCLES ET MENACE

image

Les leaders de Yewwi askan wi estiment que leur liste est sur le point d’être invalidée alors que celle de Benno bokk yaakaar est encore en lice. Ils ont appelé hier leurs militants et sympathisants à la résistance.

Yewwi askan wi (Yaw) flaire le rejet de sa liste nationale. En conférence de presse hier, Habib Sy, Khalifa Sall, Cheikh Tidiane Youm et Déthié Fall sont revenus sur leur liste qu’ils estiment recevable, même s’ils reconnaissent l’erreur portant sur l’inéligibilité de l’un de leurs candidats. Le mandataire national de Yaw a dénoncé le « comportement » de trois responsables de la Dge qui auraient refusé qu’il procède au remplacement de la candidate inéligible.

Yaw ne s’explique pas d’ailleurs que la liste de Benno bokk yaakaar (Bby) n’ait reçu « aucune notification » sur son « irrecevabilité ». Pour le président de la Conférence des leaders, Khalifa Sall, il n’est pas question que Bby, qui « n’a pas respecté la parité », soit validée. Il appelle les militants et sympathisants de Yaw à être « vigilants, en alerte » et que « chacun prenne ses responsabilités ». « Nous ne l’accepterons pas », a martelé le leader de Taxawu Sénégal, qui annonce une assemblée générale dans les « prochaines heures ».

Sonko : « On ne négocie pas avec Macky Sall »

Absent de la Conférence de presse de Yaw hier, parce que, dit-on, étant à Ziguinchor, ville dont il est le maire, Ousmane Sonko a tout de même fait un live sur sa page Facebook. Comme ses collègues, le leader de Pastef accuse le ministre de l’Intérieur de vouloir frayer un chemin au chef de l’État. Il dit ne pas comprendre pourquoi l’administration n’a pas encore notifié à la coalition présidentielle, Bby, l’invalidation de sa liste. Suite au non-respect de la loi sur la parité, le leader de Yewwi estime que la liste nationale de Benno ne devrait pas passer. Mais jusque-là, l’administration n’a pas notifié un rejet de la liste.

C’est pourquoi il la soupçonne d’être de « connivence » avec le pouvoir. « Macky Sall veut faire un forcing. Il a peur des sondages. Vu que Yewwi est allé en coalition avec Wallu, sachant qu’il n’a plus aucune chance de gagner, il a décidé de passer par l’administration pour nous bloquer », accuse le maire de Ziguinchor. Par conséquent, Sonko appelle « les populations, surtout la jeunesse, à prendre leurs responsabilités ». « Ils vont encore dire que cet appel à la résistance est un appel à l’insurrection, j’assume. Macky Sall veut hypothéquer l’avenir de la jeunesse. On est arrivés à un stade où chacun doit prendre ses responsabilités. On ne négocie pas avec Macky Sall. Il a l’obligation d’organiser des élections transparentes, et, au plus tard, en 2024, il doit passer le témoin », a-t-il promis.

Babacar FALL

24 mai 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article