ZIGUINCHOR - L’ARMÉE À L’ASSAUT DES BANDES ARMÉES DE LA ZONE

news-details
INSÉCURITÉ AU SUD

L’armée sénégalaise est déterminée à mettre fin à l’insécurité qui règne dans le sud du pays où des bandes armées dictent leur loi dans certaines localités. Autrement dit, les militaires ont déclenché l’offensive contre les groupes armés de la zone.

En effet, dans le cadre de sa mission régalienne de défense de l’intégrité du territoire national et de sécurisation des populations et de leurs biens, armées mènent depuis le 26 janvier 2021 des opérations en zone militaire 5, dans la région de Ziguinchor.

Selon un communiqué de la DIRPA, cette initiative répond à triple objectif : « D’abord neutraliser les éléments armés qui ont pris refuge dans cette zone pour perpétrer des exactions contre les populations, les empêchant ainsi de vaquer librement à leurs activités socio-économiques ».

Lequel signale que « ces bandes armées n’hésitent pas à attenter à la vie paisible des citoyens ». Pour preuve, 3 jeunes du village de Niandiou ont été enlevés par des éléments armés et les restes mortuaires de deux d’entre eux ont été retrouvés par une patrouille militaire dans la forêt de Bissine.

De même, ces opérations participent à l’accompagnement sécuritaire du retour des populations longtemps déplacées à Ziguinchor, en particulier celles des villages de situés dans la communauté rurale de Boutoupa-camaracounda.

Lesquels ont retrouvé leurs terroirs depuis le mois de juillet 2020. Également, l’armée veut, à travers ses opérations, lutter contre les activités illicites de ces bandes armées qui, selon le communiqué, entretiennent une économie criminelle, notamment la culture et le trafic de chanvre indien, la coupe illégale de bois et la contrebande de marchandises.

Vous pouvez réagir à cet article