Me Massokhena Kane dénonce « l’arnaque » de l’université virtuelle